Le semi-marathon pour les nuls #2

Entraînement number two

Let’s try running again, mais cette fois ci en compagnie de quelqu’un qui poursuit le même objectif : réussir ce god damn half-marathon.

Depuis mon jogging crash test, de l’eau a coulé sous les ponts, que ce soit celui de Pierre ou celui de Jacques. Après mon premier entraînement, j’ai quitté Bordeaux le temps de quelques vacances supplémentaires ici et là, sans malheureusement poursuivre mon effort coursier. J’ai, toutefois, tenté d’aller transpirer plusieurs fois lors de ces (petites) trois semaines de vacances, mais chaque sortie (trois) s’est avérée peu fructueuse, plus des balades qu’autre chose. En même temps, c’est normal, je n’avais pas encore le bon matériel (et oui c’est important) et puis, toute seule, mon niveau de motivation était proche de moins mille.

En rentrant à Bordeaux, une séance shopping sportif chez Décat s’est imposée, en compagnie de ma chère Juju, qui participera également au semi-marathon : je n’avais donc plus d’excuse pour ne pas aller m’entraîner. Dès le lendemain, nous nous sommes rendues gaiement sur les quais, afin de réitérer le parcours que j’avais réalisé précédemment avec tant de difficultés. Pis, même, sous l’influence de Justine (plus expérimentée que moi en matière de jogging), nous avons décidé de rallonger la distance à effectuer d’encore quelques mètres en empruntant les ponts bordelais afin de réaliser une boucle (environ 8km de course du coup).

photo : Juju très heureuse de courir en ma compagnie

Pour Justine, comme pour moi, c’était la reprise : il n’était donc pas question de se lancer dans des objectifs fous. Nous avons décidé de rester cool, relax, posées, sans pression, avec pour seul but de ne pas (trop) s’arrêter et de rentrer avant la pluie.

photo : petite vue sympa lors de la traversée du pont Jacques Chaban Delmas

J’ai trouvé très agréable de courir avec Juju car elle connaît son rythme et sait le garder : je n’avais donc qu’à la suivre. On a couru à une allure assez lente, environ mille personnes nous ont dépassé lors de notre trajet, et nous n’avons dépassé personne. Mais, nous avons pris plaisir à courir tout en discutant, sans nous arrêter, et sans souffrir le martyr à chaque foulée. Au bout d’une heure, nous avions terminé notre boucle, avec suffisamment d’énergie pour accélérer sur les derniers mètres.

photo : Coucou c’est moi qui court et qui m’amuse trop trop

Professeur Juju m’a montré quelques étirements à faire après avoir couru, afin de ne pas (trop) souffrir des courbatures les jours suivants, et j’espère qu’ils fonctionnent parce que sinon demain ça va être difficile. J’ai pris quelques gouttes de pluie sur la tête en rentrant chez moi, mais juste à temps nous avons réussi à éviter la tristesse extrême de faire son jogging sous la pluie. On peut dire qu’on a atteint nos objectifs 😉

Distance : 8km (du pont de Pierre au pont de Pierre en passant par le Pont Jacques)

Temps : 1h

Moral : Non mais en fait c’était beaucoup mieux que la dernière fois là je suis même pas fatiguée en vrai

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s