Allo Ponpon

Bonjour à toutes et à tous, et soyez les bienvenus sur mon blog Le Ponpon sur la Garonne 🙂 !

Rendez-vous tout en bas pour les contacts ! You can write me by using the form at the bottom of this page !

Alors, commençons les présentations.

Qui suis-je ?

En voilà une grande question, dont les réponses sont parfois encore incertaines… Mais vous, d’abord, vous êtes qui ? Comment avez-vous atterris ici ? (C’est une vraie interrogation, je suis très curieuse, dites-moi tout !)

En tous cas, je m’appelle Ingrid, à l’heure actuelle de maintenant j’ai très exactement 25 ans (mais plus pour très longtemps). Je viens de Pau, une ville du Sud-ouest de la France, plus précisément de l’agglomération paloise où j’ai passé, grosso modo, mes premières 18 années. J’ai ensuite déménagé à Bordeaux pour faire mes études supérieures, que j’ai terminées en 2017, par la validation de mon diplôme de master.

Jusque-là, tout semple à peu près normal.

Mais. Mais ! (il y a toujours un « mais »).

Mais, il faut dire que, depuis mes premiers pas, j’ai un peu la bougeotte et un mauvais caractère (ma mère pourra en témoigner). Si ma tête boudeuse s’est largement améliorée depuis le temps, mon appétit pour les nouvelles découvertes n’a, lui, cessé de croître, ce qui a légèrement tendance à fatiguer tout le monde (moi y compris). Pour preuve, voici un petit condensé de mes expériences :

  • Au niveau des études : non pas une, ni deux, mais trois licences universitaires dans des domaines tous moins vendeurs les uns que les autres sur le marché du travail (la communication, l’histoire, et la littérature moderne) ; un master au doux nom de « Religions et Sociétés » ; un Graduate Diploma de l’université de Reykjavik sur le thème des études sur les petits états (courage les petits ! vous aussi vous pouvez influencer les relations internationales !) ; et depuis septembre 2019, la reprise d’un deuxième master en Français Langue Etrangère (FLE)
  • Au niveau international : de nombreux séjours touristiques à l’étranger sur presque chaque continent ; une expérience d’études d’un semestre grâce au programme Erasmus dans la ville de Sibiu en Roumanie ; cinq mois de vie passés comme étudiante étrangère sans aucun programme dans la capitale islandaise ; une année à Minsk en Biélorussie dans le cadre du Service Volontaire Européen ; un stage en Bulgarie de quatre mois dans la ville de Roussé, située au bord du Danube (où je suis restée confinée…) ; et, bientôt, mon départ en Serbie pour 9 mois en tant que lectrice de français
  • Au niveau du volontariat : un service civique à la Maison de l’Europe de Bordeaux en tant que chargée de communication ; moult émissions de radio sur Radio Campus Bordeaux et O2 Radio ; deux années dans l’organisation du Festival Coupé Court de Bordeaux sur l’art du court-métrage ; la responsabilité administrative pendant un an dans l’association Coexister Bordeaux qui promeut le dialogue inter-convictionnel ; mon volontariat européen à Minsk dans l’association LYVS et au Musée National d’Arts de la République de Biélorussie (oui, en Biélorussie ils aiment les longs noms) ; le rôle d’éditrice photo pour le média franco-allemand Novastan spécialisé sur l’Asie centrale.

En parallèle, et j’aurais peut-être dû commencer par ça, je me suis lancée depuis janvier 2020 comme auto-entrepreneure en tant que rédactrice Web. Au besoin, je peux également devenir facilitatrice (formatrice en éducation non-formelle), animatrice radio, chargée de projet, photographe de mariage, éditrice, médiatrice culturelle, guide touristique, testeuse de cookies, bloggeuse lifestyle, organisatrice de soirées bière et tricot, animatrice en centre de loisirs (et oui j’ai même mon BAFA), professeure de français, community manager, bref, j’ai quelques casquettes.

[[ Vous êtes impressionnés ? Vous voulez m’offrir un travail ? N’hésitez pas à aller voir mon profil LinkedIn ou à me contacter d’une quelconque façon 🙂 ]]

Ah oui et une fois aussi j’ai couru un semi-marathon.

Enfin voilà, je suis bien occupée !

Mais qu’est-ce-donc que cette histoire de pompon sur la Garonne et pourquoi pompon est-il écrit « Ponpon » ?

Déjà, il faut le savoir, ce n’est pas une faute mais bien « Ponpon » et non « pompon ». L’expression dont est tiré mon nom de blog vient en effet de ce fameux « c’est le pompon sur la Garonne ! » qui signifie en gros que c’est la cerise sur le gâteau. Ponpon, c’est mon nom d’artiste, mon pseudonyme, mon surnom, mon alter-ego – et comme j’ai vécu longtemps en bord de Garonne

Sur le Ponpon, je vous parle de mes voyages, de mes aventures, de ce que je mange (car j’adore manger, il faut le savoir), de mes endroits préférés, des festivals où je vais, des films que je vais voir, de mes projets, d’un peu tout, d’un peu rien. Pour moi, c’est un carnet de souvenirs, un exercice d’écriture, une expérience créative ; et pour vous, c’est un petit moment passé en ma compagnie, à rire de mes bêtises (j’espère que vous rigolez), à trouver des idées de choses à faire, enfin, j’imagine, car en vrai je sais pas trop pourquoi vous êtes ici (pourquoi vous êtes là d’ailleurs ? Et qui êtes-vous ?). Mais l’important, c’est qu’on est bien !

Des questions ? Des remarques ? Des idées ?

Un mot gentil ?

Écris-moiiiii

Coucou