BalkansGo #6 : Plongée dans les montagnes albanaises 

Journal de bord : du 15 au 17/08

Notre nuit à Shkoder s’avère l’une des plus courte de notre voyage. Nous aurions bien aimé profiter un peu plus de l’auberge de jeunesse Mi casa es tu casa, îlot hippie de la capitale culturelle albanaise. Le réveil de la chambrée sonne aux alentours de 5h30, avant même le lever du soleil, ce qui nous laisse exactement une heure pour préparer nos affaires, faire à manger et nous rendre à l’arrêt de bus (juste à côté, heureusement). Nous embarquons direction Koman ou nous attend le ferry. La route est sinueuse et notre mini bus tend à ne pas dépasser les 30 kilomètres heure et à klaxonner à peu près toutes les 5 minutes. Nous découvrons les fonctions multiples que le klaxon possède dans ce pays : à la fois « je dépasse »; « bouge »; « j’arrive »; « attention les chèvres »; « attention les cochons »; « attention les chiens »; « heeey salut copain »; etc. Bref, en toute situation, le klaxon semble la réponse appropriée. Car nous sommes les cool kids, on prend les quatre places du fond dans le mini bus. Malgré la fatigue, le sommeil est dur à trouver à cause de l’instabilité du véhicule qui envoie nos corps valser de gauche à droite, sans cesse. Nous restons en admiration devant un compatriote touriste qui n’a que faire du mouvement mais qui manque à plusieurs reprises de tomber du siège pendant son sommeil. Ensuite viens l’aventure du ferry, trois longues heures dans un décor magnifique, à traverser le lac Koman au milieu des montagnes. Nous déconseillons officiellement l’omelette cassée sans couvert comme pique nique de ferry. C’est pas pratique. Même avec du pain. Enfin de l’autre côté du lac, un autre bus nous attends pour nous amener dans la montagne, plus précisément vers la vallée de Valbona, lieu paradisiaque présent dans tous les guides touristiques concernant l’Albanie (enfin, si c’est derniers existaient). Accueil charmant dans une sorte de complexe touristique pas trop plein, ni trop gros ni trop petit, un peu à l’Américaine, d’ailleurs tenu par une ex-new-yorkaise et son mari albanais. Un peu loin de la publicité « venez découvrir l’Albanie typique » mais quand même confortable. Par contre nous ne sommes plus dans un hostel mais dans une guesthouse : déjeuners et dîners se passent au restaurant où ne se passent pas. Aucun commerce ou distributeur de billets à moins de 30km, il est donc important de prévoir suffisamment d’argent pour payer chambre et restaurants (ce qu’on a pas fait bien sur). Après ce long voyage éprouvant, une bonne sieste s’avère nécessaire. Chose faite, c’est déjà presque l’heure d’aller manger. Au menu : veau, truite, et rognons (ewww) (Jeannou s’est faite une assiette de pâtes pendant qu’on dormait).  On observe quelques étoiles sur le retour (il faut marcher un petit quart d’heure à travers la forêt pour rejoindre notre guesthouse) avant de retourner tranquillement dans les bras de Morphée. Les jours suivants se composent de balades, repos, lecture, soirées au coin du feu et paysages magnifiques. Alors que Loïc et Diarouche partent à l’aventure en stop pour aller retirer des sous au village, Jeannou et moi cherchons désespérément un moyen d’aller jusqu’à Tirana sans passer par le Kosovo ou un passeport biométrique est nécessaire pour franchir la frontière. Apres un rapide échange avec l’ambassade de France au Kosovo sur facebook (d’ailleurs très réactive pour répondre a nos questions, bravo les gars) pour savoir si on pouvait contourner cette obligation (vu que nous n’allions techniquement pas poser pied au Kosovo mais rester dans le bus) nous apprenons finalement ce n’est pas possible. Notre seule option est donc de refaire le trajet inverse jusqu’à Shkoder puis de prendre un bus jusqu’à la capitale albanaise. Tant pis pour le tampon du Kosovo dans le passeport ! Bon allez c’est pas tout mais nous on a une rivière à trouver et des petits pieds a tremper. Lop lop (ca veut dire vache en albanais)

Photo : décès matinal au fond du minibus

Photo : la jolie montagne et la jolie route qu’on ne prendra pas

Une réflexion sur “BalkansGo #6 : Plongée dans les montagnes albanaises 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s