Islande #2 – Les premiers jours

Arriver dans un endroit encore inconnu, c’est souvent difficile, quoiqu’il arrive et quelque soit votre caractère. Certes, certaines personnes semblent mieux préparées à affronter l’ étrange étranger, ce futur ami mais qui, pour l’instant, n’en est toujours pas un, et qui semble déjà intégré à ce monde si nouveau pour nous. C’est une histoire bête, cette histoire, car on le sait bien, personne ne va nous manger. Toujours est-il que, d’un premier abord, la rencontre peut parfois ressembler à une épreuve insurmontable.

C’est mon premier « vrai » jour en Islande. Je m’éveille, dans ce nouveau lit, et regarde par cette fenêtre le paysage que je n’avais encore jamais observé. De ma chambre, pas grand chose d’intéressant : de petits immeubles, des travaux; une rue au nom imprononçable. Mais c’est une vue inédite, je m’ébahis plus ou moins.

« Alors c’est ici que je vais vivre… Et ben… »

Il est temps de se rendre à l’université pour assister au deuxième cours de la semaine, sachant que j’avais déjà raté le premier la veille. Nous sommes toujours mardi 1er septembre, et je me mets en route. Le premier challenge sera de trouver dans quelle direction se trouve ma destination. Malgré mon itinéraire savamment imprimé, j’ai des difficultés à trouver ma route. Les noms des différentes allées ne me font pas sens, je n’y comprend rien. Sommes-nous vers Hateigsvegur ou vers Flokagata, sommes nous à Laugavegur ou plutôt aux environs de Snorrabraut. Il me faut demander mon chemin, me tromper plusieurs fois, revenir sur mes pas, avant de finalement trouver la bon itinéraire.

Le temps vient alors de découvrir l’université, ses différents bâtiments, son organisation. Je me rends tout de suite au bureau des étudiants afin d’indiquer mon arrivée à l’administration. Au même moment, je reçois un mail de ma « buddy », une étudiante islandaise qui s’est proposée pour accueillir les nouveaux venus, et les aider dans leur intégration. Je rencontre alors Kolfinna, une étudiante islandaise en droit, ainsi que Sacha, qui étudie également les sciences politiques et vient des Etats-Unis. Pour un premier jour, c’est déjà pas mal : je ne suis pas seule, et ma buddy me fait visiter les lieux, afin que je ne me perde pas et arrive à l’heure pour mon premier cours.

Arriver dans un nouvel environnement est, pour moi, quelque chose de difficile. Je ne suis pas particulièrement timide, mais l’idée d’être là, ici, dans cet inconnu, entourée d’inconnus, qui ne sont pas plus intéressés que ça de me rencontrer, et devoir me confronter à eux et leur montrer mon intérêt… Je ne sais pas. C’est une sensation étrange, car je ne sais pas où est ma place, je ne sais pas vers qui aller, je ne sais plus comment me comporter. Bien sûr, la réponse est simple, il suffit de se comporter ni plus ni moins que normalement. Mais, sur le moment, cela n’a rien d’évident : on regarde à gauche, à droite, on cherche désespérément quelqu’un qui serait dans la même situation, en vain. Non, vraiment, la solution c’est d’être soi-même, sans crainte. C’est facile à dire, plus difficile à faire, m’enfin bon, tout devient plus facile avec le temps.

Pour l’instant, je pars donc en exploration on my own, me balade dans la ville et fait quelques musées histoire d’occuper mon temps et de ma familiariser avec mon nouvel environnement.

 

Une réflexion sur “Islande #2 – Les premiers jours

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s